Métiers

vendredi, 10 avril 2015 14:31

Comment faire en sorte que la Fonction Achats soit reconnue comme un véritable business partner ?

Écrit par 

Le mercredi 7 janvier, David Brechet (Meotec, Lyon) avait convié 8 professionnels des achats pour un petit déjeuner au Château de Montchat afin d’échanger sur leurs expériences et partager un moment convivial. Après une rapide présentation des participants, le sujet du jour a été abordé. L’enjeu rapidement identifié et auquel doit répondre la Fonction Achats est de démontrer en interne et à sa Direction Générale sa valeur ajoutée et sa maturité. Pour ce faire, deux pistes ont été évoquées :

 

1. Se positionner en interne pour assoir son leadership

Les acheteurs dressent un double constat. Le premier est qu’ils ne sont pas souvent perçus à leur juste valeur et trop souvent identifiés comme de simples « cost-killers » ou passeurs de commandes. Le deuxième est qu’à défaut d’être appuyée par la Direction Générale, la direction des achats doit légitimer sa place. Le meilleur moyen de se rendre visible est de prouver par un exemple réussi sa valeur ajoutée. Les situations de crise sont une opportunité pour « mettre un pied dans la porte » et démontrer son savoir faire auprès des clients internes. Pour prouver son efficacité et s’imposer comme Business Partner l’acheteur doit saisir ces opportunités puis en profiter pour mettre en place des processus achats performants.

Les acheteurs doivent donc être à l’écoute des besoins internes et faire preuve d’humilité, de pédagogie et de talents de communication sur ce qu’ils seront en mesure d’apporter. Ainsi, la direction des achats assoira son leadership sur la relation fournisseurs permettant de générer des résultats (meilleure productivité, meilleur management des risques fournisseurs).

2. Peser sur la création de valeurs et le business model de son entreprise

Les contraintes économiques actuelles poussent les entreprises à repenser leur business model : besoin de plus d’agilité et de performance. La mise en place de partenariats stratégiques, pour sécuriser des approvisionnements ou pour faire du co-développement de produits, ainsi que la recherche des solutions techniques et économiques les plus performantes par des analyses en coûts complets (TCO) ou Make or Buy donnent des résultats tangibles et permettent de matérialiser la valeur ajoutée d’un service achats.

Enfin, être un business partner demande une vraie maturité achats car il s’agit de pouvoir délivrer la qualité de la prestation attendue par les services internes. Le service achats, en quête de légitimité, n’a pas le droit à l’erreur.

Philippe GIFFARD (Sanofi Pasteur MSD, Director, Procurement)

"Le format de cette rencontre avec un nombre réduit de participants et un sujet auquel tous les acheteurs sont confrontés a permis des échanges riches et variés. J'ai pu constater, si toutefois, j'avais encore eu des doutes, qu'il n'est pas toujours simple de construire des relations de partenariats avec ses clients internes et que chacun des intervenants est ou a été confronté à des degrés divers à cette problématique. Cette réunion nous a permis d'échanger sur les freins et surtout sur les clés permettant de construire cette relation de partenariat tout en constatant qu'il n'y avait pas de recette miracle mais plutôt une conjonction de facteurs à réunir pour construire cette relation."

Lu 2177 fois